Utilisation

Escarre talon : identification et traitement

Les études ont démontré que les talons avec les sacrums constituent 80 % des zones les plus touchées par les escarres. Une escarre au talon est difficile à traiter. Arrivé au stade où la lésion cutanée devient très profonde et laisse apparaître les articulations et les os, une intervention chirurgicale est souvent requise. Pour parer à de telles complications, il est nécessaire de reconnaitre à temps une escarre au talon, d’utiliser des moyens de traitements efficaces et de préserver les patients ou nos proches d’une éventuelle nécrose.

Lire la suite...

La dermite associée à l’incontinence (DAI) : qu’est-ce que c’est ?

Description

La dermite associée à l’incontinence ou DAI ne se rencontre que chez les personnes souffrant d’incontinence fécale et/ou urinaire. Les patients, souvent âgés, à mobilité réduite ou en réanimation en sont les plus touchés. Cette inflammation de la peau entraîne au mieux une gêne éminente, au pire une altération de la peau telle que la gêne est remplacée par une pathologie douloureuse dont le traitement peut se compliquer et devenir très couteux.

Lire la suite...

Bonnes pratiques pour prévenir l’apparition des escarres

Nos parents âgés ou les personnes immobilisées sont plus souvent victimes d’escarres. Et pourtant, malgré nos efforts : traitements adpatés, toilette soigneuse, mobilisations répétées… des rougeurs apparaissent. Et peu à peu sans nous en rendre compte, elles deviennent de plus en plus marquées. En l’absence de soins appropriés, elles peuvent devenir très problématiques, ceci d’autant que parfois, les atteintes sous la peau sont plus importantes que ce que l’on voit. Voici donc des conseils et astuces pour réduire de risque d’irruption de ces croûtes noirâtres sur la peau.

Lire la suite...

Coronavirus : Comment protéger et prendre soins de ses mains abîmées par le savon et le gel hydroalcoolique ?

Qu’est-ce qu’un PROTECTEUR CUTANE ?

Si le lavage des mains est très bénéfique pour l'hygiène en ces temps de pandémie, il provoque paradoxalement une détérioration de la peau. En effet, à force d'être fréquemment lavées à l'aide de solutions agressives pour l'épiderme, vos mains peuvent rapidement devenir sèches et abîmées. Leur irritation par le gel hydroalcoolique peut cependant être réduite avec des gestes simples et des produits adaptés. Alors, comment faire pour protéger ses mains irritées par le gel hydroalcoolique ?

Lire la suite...